Forum La Pizza



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum La Pizza

Forum La Pizza

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum de la pizza et des pizzaïolos

100% tomate italienne


Matérièl pour pizzeria


CLASSICA & ROMA





+6
Etienne
Fifi
Florent
Dacrasy
Thierry Graffagnino
Dudropt
10 participants

    Rimini 2024 3 mois plus tard

    Dudropt
    Dudropt
    Modérateur
    Modérateur


    Messages : 1762
    Points : 1859
    Date d'inscription : 17/10/2018

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Dudropt Sam 11 Mai 2024 - 10:45

    Deux mois et demi sont passé, ma vie a quand mème un peu changé. Moi qui voulait faire des pizzas tranquillement pour le plaisir, c'est plus possible.
    Je pensai que l'engouement retomberai vite. il n'en est rien de plus en plus de demandes, des gens qui viennent de Bordeaux, Agen, Bergerac, etc.
    Des réservations d'atelier pizza jusqu'en septembre, et de nombreuses manifestations cet été où je suis invité.
    Tout ça pour vous dire que cocourir à un championnat du monde, c'est génial et si en plus vous avez un podium c'est le jackpot assuré.
    Alors n'hésitez pas, préparez vous et lancez vous dans l'aventure.
    Maintenant si vous avez la patience de me lire jusqu'au bout, vous saurez tout de cette magnifique histoire.
    Ciao tutti


    É una storia di uno di noi…
    Salve, metti un po' di musica italiana per l’atmosfera.
    En octobre, j’avais annoncé que je viendrais à Rimini, mais sans concourir, je ne me sentait pas du niveau du championnat. Je ferai des photos et videos.
    Joris et Florent me disent que j‘ai tord, qu’une fois sur place, je regretterai de ne pas m’être inscrit. 
    Décembre, Coup de fil de Thierry, on passe une heure à papoter de choses et d’autres, mais l’air de rien, il a su trouver les mots qui m’ont fait changer d’avis. Il est trop fort Thierry.
    Bon c’est décidé, j’y vais. 
    Et c’est là que les problèmes commencent et que la pression monte, car une fois la décision prise, je veux toujours faire mieux. C’est dans ma nature, je réfléchis peut être un peu trop avant, mais une fois lancé je ne m’arrête plus.
    Tout d’abord, le choix de la pizza, je n’ai pas trop de temps pour partir de zéro, donc je vais prendre une pizza de ma carte, mais je ne sais pas laquelle choisir, j’hésite, la Sorento pourquoi pas, la Luino est pas mal aussi, mais un peu simple…
    Estelle règle vite fait la situation. « Tu devais faire le championnat en 2022 avec la Monteton et tu n’a pas pu y aller à cause du covid. Donc tu reprends la Monteton et tu arrêtes de tourner en rond. » Estelle est toujours de bon conseil.
    Entretemps, Florent à crée un groupe WhatsApp. Je commence à poser des questions sur le championnat, comment ça se passe etc. J’ai dù les souler avec toutes mes questions, mais ils ont toujours répondu et m’ont été d’une aide précieuse. Et là, je découvre ma première grosse difficulté. 
    Rimini, Four à 330, 360 ° cuisson pizza direct sur la sole. Moi, je cuis à 500° sur grille, ça doit faire plus de 3 ans que je n’ai pas cuit une pizza direct sur sole. J’en parle aux copains, Joris me dit qu’il reste un mois et demi, et que c’est bien suffisant pour m’entraîner…
    Je commence donc l’entrainement, et ça se passe pas bien du tout, c’est quasiment la catastrophe. La pizza reste collée sur le plan de travail, la pizza est beaucoup trop farinée, ça fume dans le four, j’essaye de monter la pizza sur la pelle, elle veut pas monter ou pas descendre, etc…. Quand ça veux pas, ça veux pas. J’arrête, on verra ça plus tard. Il y a bien d’autres points à régler.
    Maintenant, je me concentre sur ma pizza Monteton, et je commence mes tests, photos envoyées sur le groupe WhatsApp, retour des commentaires, suggestions des uns et des autres, ça commence à prendre forme, mais je suis loin d’être satisfait…
    Tout d’abord, Il faut performer la garniture, je remplace la pancetta, par de la pancetta al pépé Nero, je tranche un petit peu plus épais pour la tenue, puis je coupe les tranches en deux pour faire des demi-lunes qui formeront une rosace, le dressage est beaucoup plus joli.  
    Je travaille les pruneaux, réduit les morceaux, j’ajoute des noisettes concassées et Estelle me propose d’ajouter son chutney de pruneaux maison.
    Florent me suggère de mettre du romarin dans ma base Gorgonzola, ça fonctionne très bien, c’est adopté. Petit à petit ça prend forme.
    Quinze jours ont déjà passé, c’est pas tout d’avoir une belle et bonne pizza faut-il encore que je la prenne sur la pelle et la dépose sur la sole….  Je recommence mes essais avec appréhension et là, miracle ça passe tout seul. Bien voilà un gros problème réglé. 
    Etape suivante, cuire ma pizza comme au championnat. Je baisse mon four à 350 et je recommence mes cuissons, l’aspect de la Monteton change carrément, il y a du positif la pancetta est moins grillée, et n’est pas déformée, la rosace de demi-lunes et très jolie. Par contre la bordure monte moins, elle est plus régulière mais j’ai perdu le côté léopard sur la pizza et je la trouve un peu terne. Photos sur le groupe et Thierry m’apporte la solution, qui fonctionne parfaitement. La Monteton à retrouvé des couleurs. Il est trop fort Thierry.
    C’est presque bien, mais je ne suis pas encore satisfait, il manque quelque chose. Je voudrais vraiment une progression du gout salé au sucré plus marquée à la dégustation…
    Après maintes réflexions, je décide d’ajouter des tuiles de parmesan que je broie au centre de la pizza, je repousse les noisettes concassées un peu vers l’extérieur, je réduis la taille des morceaux de pruneaux sauf ceux de l’extérieur. Je pense que ça va mieux fonctionner comme ça.
    Place à la Dégustation. 
    D’abord la base gorgonzola infusée au romarin, les champignons, la pancetta et le parmesan, on est vraiment sur une note salée, tempérée par les champignons, mais avec beaucoup de goût. Deuxième bouchée, une légère note sucrée vient avec les petits morceaux de pruneaux et aussi du croquant avec les noisettes torréfiées concassées. Enfin la troisième bouchée, le pruneau vient sur le devant, mais le sucré est compensé par l’acidité du chutney et le tout parfumé par le soupçon de poivre de Sichuan. Estelle a eu raison d’insister pour son chutney. 
    Ça y est, ma pizza est prête. 
    Maintenant, Il ne reste plus qu’à régler toute l’organisation, les ingrédients, les ustensiles et accessoires, la tenue, le transport de tout ça. Le compte à rebours commence.
    J - 20, 
    L’organisation, maître mot de la réussite. Mon expérience des tournages de films en Afrique, m’a bien servi sur ce coup. Quand on tourne en brousse à plusieurs centaines de km, il vaut mieux n’avoir rien oublié. Avec Estelle, on commence à lister tout ce que l’on doit emmener. 
    La liste fait 3 pages… Plus on a de choses plus c’est source à erreurs. On sépare donc l’indispensable du ça peut servir, puis on recommence la liste, on supprime, on rajoute, on supprime à nouveau, jusqu’à la liste définitive que l’on vérifiera encore plusieurs fois.
    Deuxième étape, choisir toutes les boites pour les ingrédients et vérifier que ça rentre bien dans le frigo. Choisir les contenants pour le championnat, le romarin, les noisettes concassées, le poivre de Sichuan doivent être sortis de leurs boites de transport et mis dans des coupelles facile à utiliser le jour J. 
    On place tous les ingrédients dans le bac que j’utiliserai le jour du concours et répétition générale avec la réalisation de la Monteton dans les conditions du championnat en 10 mn chrono. 
    Tout s’enchaine à peu près bien. Juste une difficulté avec le chutney qui ne sort pas bien de la pipette et me fait perdre du temps. 10 mn 46, je prends une pénalité.
    Je demande aux copains s’ils ont une solution. Florent me conseille de passer le chutney au tamis. Il sort lisse et plus brillant du coup. Problème réglé.
    Plusieurs autres essais pour bien mémoriser comment tout bien disposer. Je suis maintenant à 9 mn 20, 9 mn 30 avec environ 4mn de  cuisson. C’est validé.
    On passe au test de froid dans le frigo embarqué, comme nous y allons en voiture les patons auront 6 jours, mais je fais confiance à la Classica. Je fais deux petites pétries, un boulage direct, l’autre 1 h de pousse et rabats. Je mets 2 patons de chaque dans mon frigo portable ainsi que la base gorgonzola et tous les autres ingrédients pour un test d’une semaine afin de valider la température affichée.
    J-12
    Le frigo fonctionne parfaitement temp 3°, rien n’a bougé. J’arrête deux jours pour décompresser et laisser retomber le stress. J’en profite pour finaliser la fiche de présentation que je remettrai aux juges. En plus de la description de la Monteton, je développe mon concept de mise en avant de nos producteurs, de nos produits authentiques et vertueux et de la symbiose avec les merveilleux produits italiens. Le tout en Italien, Anglais et Français, il y a des juges de toutes nationalités. Je tiens à leur raconter une histoire, mon histoire, mon village, ma région et mes racines italiennes.  
    J-10
    J’annonce sur FB la fermeture de la Cucina di Gianfranco pour le championnat. Je n’ai pas communiqué plus tôt pour être tranquille. Avec Estelle on finalise la préparation, rechecking de toute l’organisation, la tenue pour le championnat puis on fait nos valises.
    J-8
    Dernière Monteton, avec un couple d’amis viticulteurs pour tester la cuvée de blanc que je vais servir avec la pizza. Ce sera évidement un Bordeaux, Sauvignon blanc, la cuvée la vigne et l’oiseau du Chateau La Verriere, qui vient d’ailleurs d’obtenir une médaille d’or au salon de l’agriculture. Le choix était bon.
    C’est fini tout est prêt. Du moins j’espère n’avoir rien oublié.
    Pour cette préparation au championnat, j’ai dù faire une bonne trentaine de Monteton, sans compter ma période entrainement pelle et cuisson sur sole, là je préfère ne pas m’en souvenir.
    J-7 
    Je fais la pétrie pour le championnat, mème deux pétries par sécurité.
    On prépare tout, je tranche la pancetta et mets en boite tous les produits frais checking et rechecking et  mise au frigo. 
    J-6
    Jeudi matin, on charge la voiture, branche le frigo, re rechecking de tout et c’est le départ. Je suis physiquement HS mais bien moralement, et content de retrouver les copains et passer de bons moments ensemble. C’est l’essentiel.
    Première étape Nice un jour de repos chez notre fille et samedi départ pour Rimini.
    Voyage tranquille, petite étape dans les Apennins pour manger une délicieuse foccacia alla mortadella, puis descente sur Parme, Bologne et Rimini avec un brouillard à couper au couteau. Arrivée à l’hôtel, nous retrouvons Thierry et Florent, ça fait plaisir, allez une petite bière avant le diner puis dodo.
    Premier jour
    Ce matin, j’ouvre les rideaux de la chambre pour voir la mer, rien, mais rien de rien. Le brouillard est toujours là, du gris, on ne voit pas à 10 m… Petit déjeuner excellent et c’est parti, dans le brouillard qui commence à se lever à la Feria di Rimini, Pizza senza frontiere, Il campionato del mondo della pizza.
    Thierry est déjà sur place avec l’organisation, on tourne un peu en rond avant de trouver la bonne entrée, c’est immense, des milliers de personnes font la queue. Heureusement que l’on a une entrée réservée pour les concurrents. Ça y est, nous voilà dans la place. Pour moi qui découvre pour la première fois un championnat du monde de pizza, c’est incroyable. Une vingtaine de fours, une centaine de juges, ça court dans tous les sens, les photographes et les télévisions, les journalistes, les blogueuses et les spectateurs tout ça dans une ambiance…très italienne, j’adore le bazar organisé. 
    Maintenant je découvre les coulisses, là c’est plus fun, un peu compliqué pour avoir une table pour préparer ta pizza, mais une très bonne ambiance, tout le monde discute, il n’y a aucune différence entre les grands noms de la pizza et nous. Tous sont prêts à t’aider et te conseiller si besoin. Puis l’italien est une si belle langue que le mème si le niveau sonore est assez élevé c’est un plaisir à l’écouter et à le parler.
    Thierry fait le show pour l’ouverture du championnat puis me présente aux personnes qu’il connait, c’est à dire tout le monde. Photos, photos, photos. Il est trop fort Thierry.
    Le championnat a commencé, Rachel et Estelle et moi, nous regardons les copains qui concourent déjà dans plusieurs catégories. Puis une petite ballade dans les stands des sponsors où on dégustent quelques spécialités italiennes accompagnées d’un verre ou deux de Prosecco.   
    Retour au championnat, la foule devient plus importante, je regarde les fours, les températures, les temps de cuisson des concurrents. Première journée très instructive, je commence à prendre mes marques, va tutto bene.
    Il est temps de rentrer à l’hôtel, où je ne vois toujours pas la mer depuis la chambre. C’est l’heure de tous nous retrouver pour un bon repas et en Italie on mange merveilleusement bien. Aujourd’hui c’est un resto dans le vieux Rimini. En route avec Estelle, Thierry et Florent. Rachel et Joris nous attendent déjà sur place.
    Dès la porte franchie le patron et la patronne nous accueillent comme des rois. Apparement Thierry connait la maison et grimpe direct au salon privé du premier étage où nous retrouvons Rachel et Joris.
    Antipasti, Carpaccio, pasta al ragu della nona, spaghetti alla chitarra, vitello, tiramisù, gelati…. le tout accompagné d’un magnifique Montepulciano d’Abruzzo, un repas somptueux et la joie d’être tous ensemble. Le patron arrive avec les bouteilles de grappa. Une superbe soirée, c’est aussi ça le championnat. C’est l’heure de rentrer, demain il y en a qui concourent, ce n’est pas mon cas, moi c’est mardi, donc relax. Retour à l’hôtel et buona notte. 
    Deuxième jour
    Lundi retour au championnat, comme hier nous suivons attentivement nos copains qui concourent mais aussi les grands noms de la pizza qui l’expérience aidant font ça tout naturellement. J’en profite aussi pour prendre des contacts avec des sociétés qui présentent des produits intéressants, des coopératives de producteurs etc. On discute entre pizzaiolos, la journée passe vite. Le soir, nous nous retrouvons dans un nouveau restaurant où encore une fois nous faisons un très bon repas.
    Troisième jour
    Mardi matin, le grand jour. Dès le réveil, ce n’est plus pareil, une petite tension est là, il faut y aller, c’est mon tour. Petit déjeuner, face à la mer que l’on ne voit toujours pas et c’est parti. Je mets ma tenue, puis c’est le chargement du frigo et de tout le reste dans la voiture. Arrivé sur place, plus de temps à perdre, il faut aller rapidement en coulisse pour déposer tout son barda, le frigo etc. Les copains ont bloqué une petite table que l’on se partage à tour de rôle. Je vais voir le tableau de passage des concurrents. On est plusieurs centaines à concourir dans la catégorie Classica. Tout le monde veut ce titre qui est le plus glorieux et le plus convoité. Je réalise que je concours avec les plus grands pizzaiolos du monde entier. Le stress commence à venir. Je passe parmi les derniers vers 12h30 four numéro 13. 
    Ca va, je ne suis pas superstitieux et ça me laisse du temps pour aller voir les concurrents sur ce four. Je note la température du four, 360°, c’est pas mal, on cuira un peu moins longtemps, c’est du temps de gagné pour la préparation et la garniture de la pizza. Je repère où ils placent leur pizza, est-ce qu’ils la changent de place pendant la cuisson etc. Le temps passe vite, il est temps de se préparer. 
    Retour en coulisse, 11h30, il faut sortir les ingrédients qui sont au frigo, la base gorgonzola, la pancetta et choisir le pâton pour qu’il remonte en température. Quel pâton choisir? Le stress monte encore d’un cran. Ils ont l’air tous bien. Allez je prends celui là. L’attente commence, 12h00, je colle sur ma veste mon numéro de concurrent le 96 et je m’avance vers l’entrée. Apparement personne ne sait où l’on en est. On est une dizaine à attendre derrière le décor, certains arrivent puis repartent, d’autres sont appelés, ils entrent puis reviennent, ce n’est pas leur tour. 
    13h00, le temps passe, le stress monte encore d’un cran. Je m’aperçois qu’il y a encore 4 concurrents avant moi sur le four 13, ça fait une heure de plus. Le pâton va être trop réactivé. Je retourne le remettre au frigo. L’attente continue. 13h 30, je retourne chercher le pâton, ça va il est bien, mais faudrait pas trop attendre. 
    Tout à coup tout s’accélère. Giroldi ! Je m’avance,  avanti, avanti, je me dirige vers le four 13. NO, NO, sono il dodici. Mon plateau en main, je me retrouve devant un nouveau four d’un autre modèle dont je ne sais rien. Je regarde la température 350°. Devant moi une table de trois juges, juste derrière quelques milliers de personnes qui me regardent, des équipes de télé qui filment, des commentateurs, des gens qui courent dans tous les sens, le tout dans un brouhaha assourdissant. J’aperçois Estelle et Rachel qui ont réussi à se glisser au premier rang. Je suis tétanisé, je sens mon coeur qui doit être à 160 sinon plus. Le juge de four me dit de déposer mon plateau, disposer mes affaires et mon pâton. Puis une fois prêt, dès que je toucherai à nouveau mon pâton, le chrono sera déclenché pour 10 minutes. 
    J’attend quelques secondes, puis je m’isole complètement de tout ça. Je n’entend plus rien, je suis dans ma bulle. 
    Je balaye le plan de travail car je n’utilise pas de semoule pour étaler mais de la farine. Je dispose tous mes ingrédients comme on l’a répété maintes fois avec Estelle. Je fleure à la farine, sort mon pâton, le pose. Le temps de faire tout ça, le stress a complètement disparu, je suis bien, je regarde le juge. Sono Pronto. 
    Le reste, j’étais dans un état second, tout s’enchainait parfaitement, aucune hésitation, sortie de la pizza du four, une cuisson parfaite, fin du garnissage, le juge de four m’annonce Nove minuti, je pose mon chutney, Novetrenta, je prends mon poivre de Sichuan et saupoudre tranquillement ma pizza, Novequarantacinque, je souris, claque des mains, ho finito. Novecinquante, va bene. Ca y est, c’est fini.
    Le brouhaha revient, j’aperçois Estelle, Rachel et mes potes qui sont tous souriants. Je reviens sur terre. Le juge de four me fait signe de le suivre pour la photo officielle, puis on cherche une table de juges de libre. Je me retrouve devant devant trois juges assez jeunes la trentaine deux hommes et une femme. 
    Je me dis que c’est peut-être pas l’idéal, le pruneau est plutôt consommé par des personnes plus âgées. Qu’importe, je leur remet ma fiche explicative sur la Monteton, Joris me vient en aide en leur servant un verre de blanc à chacun puis les juges me questionnent et je pars dans mon explication en italien, il matrimonio fra l’itialia e la Francia bla-bla-bla, tout en découpant trois parts de pizza et voilà.
    Ce coup ci c’est bien fini, j’ai fait le championnat du monde, je suis content d’avoir participé. Pour moi l’histoire s’arrête là.
    Les derniers concurrents terminent eux aussi et tout se calme, il n’y plus qu’à attendre les résultats. On en profite pour aller boire une bière et trainer un peu dans les stands des sponsors. 
    Ca fait un moment que tout le monde attend la proclamation des résultats. On est tous là, on discute, on fait des selfies avec les autres concurrents, bref on passe le temps. Et voilà le speaker officiel qui prend le micro. Le silence s’installe. Le premier prix est pour le concurrent de chaque pays engagé qui a fait le plus de points. Il y a plus de quarante pays, on n’écoute à moitié, puis arrive la France.
    Primo classificato per la Francia Jean François Giroldi. Je comprend pas très bien, et je vais chercher mon diplôme. C’est quand mème super, j’étais déjà content d’avoir participé et je repars avec une distinction. S’ensuit l’interminable proclamation des gagnants dans chaque catégories, remportées à plus de 90% par les italiens.
    Une petite pose et vient enfin la proclamation pour le titre de champion du monde pizza Classica. Un grand silence se fait. C’est rare en Italie le silence. Les copains me disent que ayant eu le maximum de points de tous les français, je pourrai peut être avoir une troisième place. Je ne les écoute mème pas.
    « Categoria pizza classica, Terzo classificato Aniello Sorrente Italia, Secundo classificato Marco Rôle. »  Deux italiens, sur le podium, puis le speaker reprend. 
    « E passiamo al primo classificato del campionato del mondo pizza senza frontiere 2024 categoria pizza classica. Vince, Jean François Giroldi. »
    Mes copains exultent de joie, me sautent au coup, je ne comprends pas ce qui se passe. Tu es champion du monde me disent-ils. J’ai entendu mon nom, mais je ne réalise pas. Estelle me pousse vers la tribune, c’est irréel, je reçois la coupe, je serre des mains, je monte sur le podium. Devant moi une foule immense m’applaudit. Je dois me rendre à l’évidence, je suis champion du monde. 
    Tout le monde me félicite, me serre la main. Je rejoins mes copains, c’est la fête, Thierry Graffagnino m’embrasse et dit, tu ne réalises pas ce qui t’arrive, c’est incroyable.  
    Après, honnêtement, je ne me souviens pas trop, je suis sur un petit nuage. Retour à l’hôtel puis on se retrouve pour notre dernier repas ensemble dans un restaurant de poissons où nous avons encore une fois merveilleusement bien mangé. 
    Mercredi matin réveil, j’ouvre les rideaux de la chambre et miracle, la mer est là magnifique sous un beau ciel bleu. 
    Apres ces 3 jours de folie, nous repartons avec Thierry Graffagnino que nous déposons à l’aéroport de Bologne. Maintenant un peu de tourisme avant de rejoindre Nice. Une première étape à Parme, devinez ce que nous avons mangé…. une belle assiette de jambon de parme et des pâtes au Gorgonzola. 
    On repart direction Loazolo petit village entre Asti et Alba perdu dans les montagnes pour acheter un merveilleux vin blanc découvert lors d’un précédent voyage en Italie. Durant tout le trajet le téléphone n’arrête pas, M6, France3, France Télévision, le Républicain, Sud Ouest, la Dépêche, du midi, Ouest France, plus les radios locales, la mairie de Monteton, etc. Puis les amis et des commandes de pizzas à n’en plus finir. Le retour va être chaud.
    Ce soir, on se repose dans un joli château perdu dans la montagne à Bubbio. Le directeur de l’hôtel regardait la télé qui parlait du championnat et il a fait le lien avec la réservation à mon nom. Il est allé sur le site et a vu la remise des prix. Du coup, Il est venu nous voir pendant que l’on dinait pour me féliciter, j’étais quand même surpris quand il l’a annoncé à tous les gens qui dînaient dans la salle et nous félicitaient à leur tour. Ç’est assez surprenant d’être tout à coup une célébrité. Profitons en, ça ne durera pas, heureusement d’ailleurs. Le lendemain matin départ pour Nice non sans avoir fait une photo avec le directeur de l’hôtel. Il m’assuré qu’elle sera accroché dans le hall d’accueil au coté des people qui ont séjourné dans son hôtel. Il faudra y repasser pour vérifier. 
    Jeudi soir, arrivée à Nice chez notre fille Adélaïde où nous restons 2 jours. Samedi nous allons à Cannes chez Marco Rôlo, 2eme sur le podium à Rimini. Et nous faisons des pizzas tous les deux après quelques photos souvenir. Un moment vraiment très sympathique. 
    Dimanche matin, c’est le départ pour le moulin, autoroute RAS sauf qu’après  Toulouse nos agriculteurs Lot et Garonnais on a nouveau bloqué l’autoroute… C’est pas un problème les petites routes ont leurs charmes aussi et arrivée au moulin où une surprise nous attendait. Le Dropt en crue, nous pouvons encore passer dans l’allée, mais c’est juste. On gare la voiture à coté de la maison où c’est hors d’eau. Enfin au calme, ca fait du bien de n’entendre que le bruit de l’eau et le chant des oiseaux. Ici tout ça parait déjà si loin. 
    Puis lundi matin, retour au boulot. Une bonne centaine de pâtons à faire pour vendredi et samedi soir. Et le téléphone, les sms et les messages qui recommencent. Première ITW et photos pour le Républicain. Je réalise une Monteton avec des pâtons faits avant notre départ, 16 jours de chambre froide. La pizza est nickel. Merci la Classica. 
    Mardi matin, surprise le Dropt a bien monté dans la nuit, 70 cm d’eau dans l’allée, le parc complètement sous l’eau, la crue touche la tour de la maison. Pas de soucis les bâtiments et la piscines sont hors d’eau, ainsi que les voitures….. mais j’ai oublié hier soir d’en monter une sur la route entre les ponts. 
    On est bloqué au moulin. Bon c’est pas grave, on peut tenir longtemps avec les stocks qu’on a , sauf le pain que j’ai oublié d’acheter hier. Je prends le tracteur qui peut passer l’allée et en avant jusqu’à la boulangerie du village à deux kilomètres, cinq minutes pour y aller deux heures sur place au café pour raconter mes exploits à pratiquement tout le village. Retour au moulin. Le téléphone continue de sonner.
    Aujourd’hui, plus de deux mois se sont écoulés, et en écrivant le récit de ce championnat du monde, je repense à tous ces moments passés, à l’aide précieuse des copains pizzaiolos qui m’ont soutenu et puis à Thierry Graffagnino qui depuis plusieurs années m’a tout appris et a toujours répondu présent quand j’avais besoin de conseils. Sa bienveillance et son immense connaissance de la pizza m’ont accompagné durant toute cette incroyable aventure. Enfin et surtout à Estelle qui mérite ce titre autant que moi. Sans elle je ne serais pas en train d’écrire cette histoire. 
    Ciao tutti, Jean François Giroldi, le 2 mai 2024.
    Fichiers joints
    Rimini 2024 3 mois plus tard Attachment140F20AD-BDC5-4A4E-9C73-ACE4AED3EB12_1_105_c.jpeg
    Thierry fait le show
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (232 Ko) Téléchargé 0 fois
    Rimini 2024 3 mois plus tard AttachmentE9B4FF54-D283-430D-8CF5-1DC5F1FA30B5_1_105_c.jpeg
    Heureusement que nos petites femmes sont là pour nous aider
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (189 Ko) Téléchargé 0 fois
    Rimini 2024 3 mois plus tard AttachmentE23CCED4-FBB5-474E-8C5D-9611DDDDC5BD_1_105_c.jpeg
    un petit insta avec le speaker officiel du championnat
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (275 Ko) Téléchargé 0 fois
    Rimini 2024 3 mois plus tard Attachmentf1b9a072-3c65-4698-9efe-b1a34bd75695.jpg
    La squadra Francese
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (211 Ko) Téléchargé 0 fois
    Rimini 2024 3 mois plus tard Attachment07b79edd-9aee-4c2a-a79c-05828ebf6262.jpg
    Tout se termine toujours par un bon repas
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (248 Ko) Téléchargé 0 fois

    cobus, Dacrasy, Nuance et mat35 aiment ce message

    Thierry Graffagnino
    Thierry Graffagnino
    Admin
    Admin


    Messages : 11770
    Points : 16972
    Date d'inscription : 13/05/2015

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Thierry Graffagnino Sam 11 Mai 2024 - 16:05

    C'est une belle histoire finalement, j'ai aperçu de la lumière, je suis entré, personne ne m'attendait et j'ai gagné.

    Une histoire qui restera gravée à jamais dans ta mémoire, tes enfants la raconteront à tes petits enfants et eux-mêmes à leurs enfants. Une chose se confirme, le succès est réservé à ceux qui osent.

    Ce midi je me suis vu dans une bande annonce de TF1, ça concernait l'émission Grands reportages qui sera diffusée dimanche 19 mai. Cette fois c'est Joris et Simon qui font l'affiche.   Rimini 2024 3 mois plus tard 2422298661


    ______________________________________
    "Fais la Pizza avec ton Cœur"              Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

    SITE: thierrygraffagnino.com
    INSTA: thierry_graffagnino
    Facebook: https://www.facebook.com/distributeursgraffagnino/
    https://www.facebook.com/thierry.graffagnino

    Dudropt, cobus et Nuance aiment ce message

    Dacrasy
    Dacrasy
    Membre Actif
    Membre Actif


    Messages : 1625
    Points : 1810
    Date d'inscription : 19/02/2021

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Dacrasy Sam 11 Mai 2024 - 23:39

    Très sympa d'avoir partagé cette expérience. Merci.

    Dudropt aime ce message

    Florent
    Florent
    Membre Actif
    Membre Actif


    Messages : 1234
    Points : 1280
    Date d'inscription : 06/12/2021

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Florent Dim 12 Mai 2024 - 8:40

    Super Roman bien détaillé ! Merci pour le temps passé à raconter ton expérience. La bella Storia!

    Dudropt aime ce message

    Fifi
    Fifi
    Club V.I.P
    Club V.I.P


    Messages : 1507
    Points : 1475
    Date d'inscription : 25/08/2018

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Fifi Dim 12 Mai 2024 - 9:52

    Je dirais que Thierry a vus la lumière en toi et t’a poussé vers ton rêve . Pour finalement devenir champion du MONDE .

    Dudropt et cobus aiment ce message

    Etienne
    Etienne
    Modérateur
    Modérateur


    Messages : 3328
    Points : 3298
    Date d'inscription : 18/10/2018

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Etienne Dim 12 Mai 2024 - 13:15

    Belle histoire qui forgera la légende familiale, c'est certain! Encore une fois, bravo à toi!

    Dudropt aime ce message

    Franck sanoi
    Franck sanoi


    Messages : 843
    Points : 848
    Date d'inscription : 12/07/2020

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Franck sanoi Lun 13 Mai 2024 - 6:07

    Beau récit, bien écrit très agréable à lire, merci de nous avoir fait partager ce moment extraordinaire.
    J'espère que ceux qui hésitent à se jeter à l'eau, après t'avoir lu se diront et pourquoi pas tenter l'aventure.

    Dudropt et Poseidon aiment ce message

    Poseidon
    Poseidon
    Modérateur
    Modérateur


    Messages : 4516
    Points : 4597
    Date d'inscription : 17/05/2020

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Poseidon Lun 13 Mai 2024 - 7:47

    C'est ainsi que naissent les légendes . 

    Très joli résumé de toute cette magnifique aventure , embrasse fort Estelle et bon courage pour l'été à venir , il risque d'être chargé

    Dudropt aime ce message

    cobus
    cobus
    Club V.I.P
    Club V.I.P


    Messages : 1794
    Points : 1977
    Date d'inscription : 16/04/2019

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par cobus Mar 14 Mai 2024 - 0:00

    Merci pour ce beau récit, quelle aventure ! 
    Maintenant faut assurer devant le four champion 😉💪 GO !
    Fifi
    Fifi
    Club V.I.P
    Club V.I.P


    Messages : 1507
    Points : 1475
    Date d'inscription : 25/08/2018

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Fifi Mar 14 Mai 2024 - 12:01

    Jean François du coup tu as changé quelque chose  . Ton four  Ta façon de cuire ou tu as pas encore eu le temps avec tous le travail que ton titre t’a apporté 😉
    Discus
    Discus
    Membre Actif
    Membre Actif


    Messages : 996
    Points : 1065
    Date d'inscription : 25/07/2022

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Discus Mar 14 Mai 2024 - 22:04

    Très beau récit, on vit bien ce que tu as ressenti.
    C'est très bien écrit et encore bravo pour ce résultat.
    Dudropt
    Dudropt
    Modérateur
    Modérateur


    Messages : 1762
    Points : 1859
    Date d'inscription : 17/10/2018

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Dudropt Mer 15 Mai 2024 - 9:31

    Fifi, c'est vrai que je suis un peu débordé. je pensais que ça aller se calmer, mais non, au contraire.
    La saison d'été commence, les invitations arrivent de tous les cotés et les commandes aussi. 
    Donc pas eu le temps de changer quoi que ce soit. ma priorité c'est le pétrin, faire 5 à 6 pétries à la suite c'est un peu chronophage,je suis en discussion avec OEM pour un achat. Pour le four, je reste comme ça pour le moment. cuisson 500° 2 minutes sur grille, ça fonctionne. je me limite à 50 pizzas max par soir sur le vendredi et samedi.
    Ciao tutti
    Fifi
    Fifi
    Club V.I.P
    Club V.I.P


    Messages : 1507
    Points : 1475
    Date d'inscription : 25/08/2018

    Rimini 2024 3 mois plus tard Empty Re: Rimini 2024 3 mois plus tard

    Message par Fifi Mer 15 Mai 2024 - 9:59

    Tant mieux pour toi j espère que tu as prévu de belle vacance pour toi et Estelle pour la fin de saison pour bien se reposer

      La date/heure actuelle est Lun 27 Mai 2024 - 9:36